Estime de soi

L’estime de soi se définit comme une auto-évaluation de soi par rapport à ses valeurs. En effet, lorsqu’une personne atteint un objectif qu’elle qualifie valable, elle se sent valorisée. Bien que l’estime de soi reste étroitement liée avec la confiance en soi, les valeurs personnelles sont davantage mises en jeu.

D’où vient l’estime de soi ?pyramide_bonhommes_papier

L’estime de soi grandit ou diminue selon les expériences vécues durant toute une vie, de l’enfance à l’âge adulte en passant par l’adolescence. Le regard que l’on porte sur soi se révèle positif lorsque les expériences accomplies sont également positives (réussite, gain d’argent, gain au jeu, etc.). Par opposition, un échec (examen raté, rupture amoureuse, perte d’emploi…) engendre une perte considérable d’estime de soi.
L’entourage (les proches, les amis, les collègues, les voisins…) influence aussi le regard porté sur soi. Chaque individu, voué à ses émotions, se laisse rapidement influencé par ses sentiments (positifs ou négatifs). Par ailleurs, baigner dans un environnement émotionnel stable, et ce, dès l’enfance,

forge cette estime de soi.

D’autre part, les fréquentations, dans un environnement professionnel, scolaire ou familial, jouent également un rôle décisif. L’entourage sera souvent amené à juger, complimenter ou, parfois, sous-estimer un individu. À ce moment-là, seul le caractère d’une personne déterminera si elle est influençable ou non face à ces critiques et donc, confiante ou non.

Comment développer l’estime de soi ?

Développer le regard que l’on porte sur soi commence avec les personnes de son propre entourage (famille, amis et voisin). Une personne qui souhaite rehausser sa propre estime doit apprendre à accepter les compliments, admettre ses faiblesses, assumer sa différence et relever les défis. Nul besoin d’essayer de se surpasser lorsque l’on est conscient que la tentative reste vaine. Mieux vaut se fixer d’autres objectifs et déterminer, au fur et à mesure, ses propres capacités.

Laisser un commentaire