Affirmation de soi

L’affirmation en soi reste une capacité, une aptitude à oser exprimer ses opinions, faire valoir ses valeurs, être conscient de ses limites, etc. Plus qu’un sentiment, il s’agit d’un jugement positif que l’on porte sur soi-même. L’affirmation de soi se manifeste par des expressions et des agissements.

Comment définit-elle ?jeune_danseuse_timide

Une personne qui sait s’affirmer est capable d’établir ses propres limites et les faire respecter. Nul besoin de s’imposer pour être respecté. Les facteurs qui déterminent l’affirmation de soi : ne pas se déstabiliser face à un public, oser demander sans craindre d’être rejeté, affirmer sa différence sans avoir peur d’être montré du doigt…
Arriver à ce stage demande, pour certains individus, beaucoup d’effort. La timidité, le manque de confiance et le manque d’estime sont des obstacles dominants pouvant avoir un impact négatif sur l’affirmation de soi. Un individu qui sait s’affirmer gagne le respect ! Se faire respecter, c’est oser dire « non », respecter ses convictions, lutter pour ses idées…

Les différents types d’affirmation

L’affirmation de soi se divise en trois : passive, saine et dévalorisante. L’affirmation passive se définit plus comme un besoin de ne pas exprimer ses opinions et parfois même de s’effacer pour le respect d’autrui. L’affirmation passive peut s’avérer néfaste pour un individu, notamment lorsque ce dernier vient à « exister derrière les autres ». Une affirmation passive engendre inévitablement un manque de respect pour soi-même.
Quant à l’affirmation saine, elle dépend des sentiments de chacun. Étant une vision subjective de soi, l’affirmation saine ne se manifeste que lorsque l’on est satisfait des résultats et que l’on se sent épanouie ou en bonne santé. Enfin, l’affirmation dévalorisante résulte d’une affirmation excessive d’un individu entrainant le manque de respect pour autrui. Porter un jugement négatif sur les valeurs d’autrui (insulte, rabaissement…) reflète ce type d’affirmation.

Laisser un commentaire